02 avril 2022

Grand Prix Miguel Indurain, victoire de Warren Barguil

Quelques semaines après sa victoire d’étape à Fermo sur Tirreno-Adriatico, Warren Barguil remporte le Grand Prix Miguel Indurain en Navarre. Le coureur breton a levé les bras lors d’un sprint en petit comité à Estella.

Sur la ligne

« C’était vraiment un sprint serré où j’étais derrière mais j’avais de la vitesse. Comme mon père m’a toujours dit : un sprinteur il en a toujours pour faire le sprint. Je suis un grimpeur-sprinteur on va dire ! (rires)
Je suis juste content de cette victoire. Je n’ai pas viré dans la position que je voulais dans la dernière ligne droite mais j’ai réussi à faire mon sprint sur la fin. L’équipe a fait un super boulot. Après l’avant-dernier passage de la montée, ça a attaqué dans le dernier tour. Je suis resté dans le peloton pour m’économiser et mes coéquipiers ont fait un super boulot pour revenir.
Ce matin au réveil je pensais qu’on n’allait pas partir car il y avait beaucoup de neige. Avec nos vêtements qu’on a maintenant, on n’a pas eu trop froid, on était bien couverts. Je me suis découvert au dernier moment, à 15 kilomètres de l’arrivée. J’ai retiré ma veste, mes jambières et ça la fait pour la dernière montée.
Je ne gagne pas beaucoup et là je gagne déjà deux fois cette année après ma victoire sur Tirreno-Adriatico. Je pense que c’est la spirale positive de l’équipe Arkéa Samsic qui donne aussi cette confiance : je reviens à un bon niveau, je fais les bons choix… C’est la bonne spirale tout simplement ! »

Arnaud Gérard, directeur-sportif

Le débrief’

 

« Les conditions météo étaient compliquées ce matin. Même si le parcours a été modifié, il restait très difficile malgré tout avec cinq ascensions du mur à 2 kilomètres de l’arrivée. Notre objectif était de se battre jusqu’au bout pour mettre Warren dans les meilleures conditions possibles.

Dans le dernier tour, il restait Anthony Delaplace et Simon Gugliemi pour rouler. D’autres équipes qui n’étaient pas présentes dans le petit groupe devant ont roulé avec nous aussi pour revenir sur les gars qui étaient devant. Tout le monde s’est regroupé au pied du mur et c’était à Warren de jouer. Tous nos coureurs se sont vraiment bien battus toute la journée dans des conditions pas faciles et Warren a bien terminé un travail qui récompense toute l’équipe. »