17 février 2022

Arnaud Gérard : « J’aurais aimé que Warren puisse sprinter pour la gagne »

Warren Barguil se classe 11ème de cette 2ème étape de la Volta Ao Algarve.

 

Photo Getty Images

Sur la ligne

« Après la chute survenue hier je ne savais pas trop qu’elles seraient mes sensations aujourd’hui, j’ai attaqué parce que j’avais de la vitesse en sortant de derrière. Il y avait une zone venteuse, et j’en ai profité, mais je savais que la montée ne se ferait pas trop vite, que nous allions rester dans la roue sans être offensifs. Je l’avais vu à la télévision, mais cette je ne l’avais jamais montée. Je commets une erreur en ne lançant pas le sprint à l’intérieur. J’étais un peu enfermé et j’ai voulu produire mon effort assez tard, et de fait je n’ai jamais pu le produire car les deux concurrents devant moi se sont accrochés, et malheureusement je perds du temps. Je suis déçu, car j’aurais vraiment aimé disputer le sprint. Voici deux jours que nous avons la voiture 13, et je tombe, et aujourd’hui deux concurrents tombent devant… demain, je crois que nous avons un autre numéro, donc j’espère que demain cela ira mieux, car je suis très superstitieux avec ce chiffre-là ».

Simon Guglielmi

« Nous avons fait ce qui avait été établi lors du briefing en restant placés dans les endroits stratégiques qui avaient été définis en équipe. Tout le monde a fait son taf, et après nous nous sommes retrouvés à quatre dans la dernière bosse Warren, Thibault, Connor et moi. Il y avait de vent de face lors de l’ascension et dans les roues c’était un peu plus facile de s’accrocher, mais il ne restait plus grand monde. Après lors du sprint, Warren était bien parti pour réaliser un résultat, deux se sont accrochés devant lui, ce qui l’empêche de faire son sprint. Il est classé comme s’il avait pris une cassure alors qu’il y a cette chute. C’est comme cela. Nous allons nous remobiliser pour les prochaines étapes ».

Arnaud Gérard, Directeur-sportif

Le débrief’ 

« Encore un gros collectif Arkéa-Samsic sur cette deuxième étape de la Volta Ao Algarve qui se terminait à l’Alto de Fòia puisque dans le groupe d’un de vingt-cinq coureurs environ qui se sont disputés la victoire au sprint nous avions encore quatre coureurs de l’équipe avec Warren Barguil, Simon Guglielmi, Thibault Guernalec et Connor Swift. Ce fut une belle étape de notre part, et je tiens aussi à saluer tous les coureurs car chacun a rempli la mission qui lui avait été demandée. Le sprint final nous laisse forcément des regrets puisque Warren est gêné par la chute qui se produit devant lui. Il l’évite de peu, doit freiner et ne peut produire son effort. J’aurais aimé que Warren sprint vraiment pour la gagne, c’est comme cela, ce sont les aléas du sport cycliste. Cela fait partie du vélo ».