28 juin 2021

Nacer Bouhanni : « Je passe tout près »

Nacer Bouhanni termine 3ème à Pontivy au terme d’une étape émaillée de nombreuses chutes dans le final. Nairo occupe la 8ème place au classement général à l’issue de cette journée.

SUR LA LIGNE

« Même si je suis content, je ne peux être satisfait de terminer 3ème. Je suis néanmoins content d’être passé à côté des chutes dans le final, j’ai vraiment eu chaud à deux reprises. Sur celle de Caleb Ewan, je passe à quelques centimètres. J’arrête de pédaler à cent cinquante mètres de la ligne, je passe sur le côté droit pour ne pas tomber. Je me voyais vraiment dans la chute, et il ne restait que cent cinquante mètres. Tim Merlier avait déjà produit son effort au moment de la chute, la gagne n’était plus envisageable. Je viens mourir à quelques centimètres de la seconde place. Nous avons disputé le premier sprint du Tour aujourd’hui, nous savions que le placement allait-être primordial. Tout le monde voulait être devant, cela frottait énormément et c’est ce qui engendre la nervosité au sein du peloton. Il y aura une nouvelle opportunité de sprint demain, et j’espère avoir encore de bonnes jambes. Je pense aussi à mes coéquipiers qui sont tombés aujourd’hui sur cette étape, notamment mon poisson-pilote, Dan McLay qui avait déjà chuté lors de la première étape, tout comme Warren Barguil qui lui aussi, malheureusement est allé au sol ».

 

 

« J’ai vécu une superbe journée à la maison, c’était juste fou avec le départ, le passage devant ma maison, ma famille, ma femme et mon fils, c’était juste exceptionnel, un grand moment d’émotion, et cette belle surprise préparée par un copain à Belran avec un copain qui avait inscrit dans un champ à Merland « allez Wawa ! ». J’ai ensuite travaillé en faveur de Nacer, puis je me suis ensuite laissé glisser dans le peloton, en me positionnant au milieu pour ne pas avoir trop de stress. Cavendish chute ce qui contribue à réduire groupe, une autre chute se produit à la suite de celle-ci, et là je suis dedans. Il y a une grosse pointe de déception, mais avec tous les encouragements que j’ai reçus cela m’a fait du bien au moral. J’ai eu un peu mal au coude, mais je veux oublier ce mauvais moment, mais je veux me tourner vers la suite, et surtout profiter de la troisième place dee Nacer qui motive toute l’équipe ».

Yvon Caer, Directeur-sportif

LE DÉBRIEF’

« Très belle troisième place de Nacer, ici, à Pontivy. Cela prouve qu’il a le niveau physique pour s’exprimer sur les routes de ce Tour de France. Il perd malheureusement sur chute son poisson-pilote Dan McLay à cinq kilomètres de l’arrivée. Nacer a été placé en tête de peloton tôt dans le final, Alpecin-Fenix a dominé le train des sprinteurs sur cette étape. Warren aussi est tombé également à quinze kilomètres de l’arrivée. Je pense à ces deux coureurs qui sont encore allés au sol à très grande vitesse, il va falloir s’occuper d’eux car nous avons besoin d’eux. Nous allons être focus sur eux, les soutenir, car ils nous sont tous deux importants. Nous nous en sortons relativement bien par rapport à d’autres équipes, mais nous allons regarder comment ils récupèrent de ces deux chutes en l’espace de trois jours ».

Coureurs

Elie Gesbert
Anthony Delaplace
Daniel McLay